Café de Faune


Explicite lyrique

Sanglots énervés et romantisme hardcore.
Utilise la fonction « un poème au hasard » de poesie.webnet.fr.

Encore un printemps

Aloysius BERTRAND (1807-1841)

ENCORE UN PRINTEMPS, - ENCORE UNE CONNERIE DE GOUTTE DE ROSEE, QUI
SE BERCERA UN PUTAIN DE MOMENT DANS MON CALICE AMER, ET QUI S'EN
ECHAPPERA COMME UNE MERDE DE LARME !

O MA CONNERIE DE JEUNESSE, TES PUTAINS DE JOIES ONT ETE GLACEES PAR LES MERDES DE BAISERS
DU TEMPS, MAIS TES CONNASSES DE DOULEURS ONT SURVECU AU TEMPS QU'ELLES
ONT ETOUFFE SUR LEUR SEIN !!!!!

ET VOUS QUI AVEZ PARFILE LA SOIE DE MA VIE, O FEMMES !
S'IL Y A EU DANS MON ROMAN D'AMOUR QUELQU'UN DE TROMPEUR,
CE BORDEL DE N'EST PAS MOI, QUELQU'UN DE TROMPE, CE MOTERFUCKING N'EST PAS VOUS !

O PRINTEMPS ! PETIT OISEAU DE PASSAGE, NOTRE HOTE D'UNE
SAISON QUI CHANTE MELANCOLIQUEMENT DANS LE BORDEL DE CUL DE COEUR DU POETE
ET DANS LA PUTE DE RAMEE DU CHENE !

ENCORE UN PRINTEMPS, - ENCORE UN RAYON DU SOLEIL DE MAI
AU FRONT DU JEUNE POETE, PARMI LE BORDEL DE MONDE, AU FRONT DU
VIEUX CHENE, PARMI LES PUTAINS DE BOIS !